Petite présentation de ce qu’est une assurance retraite complémentaire

  • Accueil
  • Assurance
  • Petite présentation de ce qu’est une assurance retraite complémentaire
Table des matières

Comme le suggère le titre, la retraite complémentaire constitue une sorte de complément au revenu de retraite principal. Ce régime est imposé dans certains cas, mais ne l’est pas pour tous. Que faut-il savoir sur l’assurance retraite complémentaire et que faut-il envisager ? Il existe un plan de retraite complémentaire propre à chaque métier qui est automatiquement appliqué à toutes les personnes actives concernées. Nous verrons tout cela en détails par la suite.

Que représente l’assurance retraite de base ?

En France, le régime de retraite est un sujet de préoccupation pour tous les professionnels. C’est, en effet, elle qui conditionne le montant de la pension touchée lorsque le travailleur franchit l’âge fixé par la loi. Le taux selon lequel on calcule le montant de la pension est lié à l’âge, au statut et à la carrière de l’assuré.

On distingue principalement trois catégories de régimes, qui dépendent du statut du professionnel :

  • Le régime des salariés à titre privé ;
  • Le régime des non salariés (TNS) ;
  • Le régime spécifique pour les fonctionnaires.

Chaque plan se compose essentiellement d’une assurance pour le régime de base, ainsi que d’une, voire plusieurs, couvertures complémentaires. Par ailleurs, la personne concernée peut également contracter une assurance de retraite complémentaire.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance retraite complémentaire pour les salariés

Les travailleurs salariés (mais non exclusivement) versent des cotisations à un régime de retraite complémentaire dont la gestion est assurée par l’AGIRC-ARRCO. Comme sa dénomination le précise, la retraite complémentaire a pour but de venir enrichir la pension du régime de retraite principal.

Lire aussi :  Quel est l'âge limite pour souscrire à une assurance prêt immobilier senior ?

Les personnes qui ne sont pas couvertes par le système de retraite principal disposent également d’un régime de retraite complémentaire spécifique.

Le montant de cette pension complémentaire est basée sur une méthode dite par points. Le salarié verse des contributions qui sont converties sous forme de points pour sa retraite. Ces mêmes points sont ensuite convertis en une pension dès son départ à la retraite. Le montant de la rente est calculé en fonction des points accumulés.

La souscription d’une assurance retraite complémentaire à titre facultatif a pour seul but de créer une rente supplémentaire de retraite à titre viager, tout en bénéficiant des avantages fiscaux et, surtout, d’une réduction du montant des prélèvements sociaux.

Il faut savoir que le besoin des services médicaux est plus important avec l’âge, ce qui entraîne des frais considérables. Il faut donc considérer l’intérêt de posséder une assurance maladie pour seniors.

Les différentes assurances de retraite complémentaire

Les régimes de retraite complémentaire sont divers et multiples. Le tableau suivant regroupe quelques exemples des assurances complémentaires de retraite existantes :

Le régime Agirc-Arrco Ce régime appliqué aux employés privés est le système complémentaire de retraite dont dépendent les actifs de ce secteur.
Le régime Ircantec

« L’Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de la fonction publique d’Etat et des Collectivités »

Il représente pour sa part le système d’assurance retraite complémentaire dont relèvent les employés contractuels issus de la fonction publique nationale.
Le régime RAFP

« Retraite Additionnelle de la Fonction Publique »

Il s’agit du plan de retraite à caractère obligatoire dont bénéficient les employés de la fonction publique de l’État, des collectivités locales et des hôpitaux. Il couvre également le personnel de la magistrature et les militaires.
Le régime MSA

« Mutualité Sociale Agricole »

Il s’agit du système d’assurance complémentaire dont dépendent les agriculteurs indépendants.
Le régime SSI

« Sécurité Sociale des Indépendants »

Le fonds de pension complémentaire obligatoire de la SSI assure la pension complémentaire des artisans, marchands et entrepreneurs industriels exerçant une activité indépendante.
Le régime IRCEC

« L’institution de la retraite complémentaire de l’enseignement et de la création »

Il assure quant à lui un rôle de gestionnaire des systèmes de pension complémentaires dont dépendent en particulier le personnel artistique et les créateurs d’œuvres.
Lire aussi :  Découvrez les détails à prendre en compte quand vous signez un contrat d'assurance crédit senior