Avoir une assurance habitation constitue un gage de sécurité qui protégera votre maison de toutes sortes de risques. En effet, il existe plusieurs types d’assurance habitation selon la localisation géographique où vous vous trouvez, et parmi elles nous avons l’assurance habitation bris de glace. Il est vrai que ce type d’assurance est souvent attribué à l’assurance auto, mais elle existe aussi sous forme d’assurance habitation donc le temps d’un article notre rédaction essayera de vous expliquer de quoi s’agit-il plus en détail.

Quels sont les sinistres couverts par l’assurance habitation bris de glace ?

Les risques bris de glace sont une garantie offerte dans une formule d’assurance. Elle est souvent comprise dans l’assurance habitation multirisque (MRH), il faut comprendre donc qu’il s’agit uniquement d’une option supplémentaire qui accompagnera votre assurance habitation.

quels sont les sinistres couverts par l’assurance habitation bris de glace

Cette option viendra couvrir un nombre de risques qui seront bien déterminés et énumérés dans votre contrat d’assurance :

  • les cassures et les fissures importantes ;
  • les parties vitrées de votre demeure : fenêtres, lucarnes, véranda ;
  • les vitres à caractère particulier comme : plaque de cuisson, des meubles en verres, les panneaux photovoltaïques (cette indemnisation s’inscrit dans une extension de votre garantie bris de glace).

Il est à noter que la garantie bris de glace comprend toutes les craquelles qui sont d’une certaine importance pas seulement celles qui sont reliées aux vitres. Pour avoir plus d’informations sur l’étendue de la couverture des risques par la garantie que vous choisissez, il faudra poser toutes les questions nécessaires à votre assureur à propos de la formule qui vous intéresse ou à laquelle vous souscrivez.

Quels sont les sinistres qui ne sont pas pris en charge par la garantie bris de glace ?

Il existe certains éléments en verre que comporte votre habitation et ne peuvent aucunement être pris en charge par votre garantie bris de glace, même dans le cas où vous avez souscrit à une extension de votre garantie bris de glace. Les éléments exclus sont les suivants :

  • les lustres et ampoules ;
  • votre vaisselle ;
  • les objets de décoration en verre ;
  • les objets optiques (télescopes, jumelles…).

Pour certains de vos objets de luxe ou de valeur, vous pouvez souscrire à un autre type d’assurance qui est plus adéquat pour la protection de vos objets de valeurs comme par exemple vos services en porcelaine, des figurines valeureuses, des télescopes sophistiqués d’une valeur inestimable…, etc. Les risques de dégradation de ces objets de valeur doivent être inscrits dans la garantie « biens précieux » qui est une autre garantie que peut comprendre une assurance habitation.

Comment connaitre le montant de l’indemnisation en cas de sinistre ?

Le montant de l’indemnisation varie selon les modalités du contrat d’assurance habitation que vous avez souscrit, mais aussi le montant des cotisations que vous avez payées. Pour bien comprendre ce concept, il faut savoir que lors d’un sinistre, il y a deux montants auxquels vous aurez affaire : l’indemnisation et la franchise.

L’indemnisation est le montant que l’assureur va vous fournir pour que vous puissiez faire face au sinistre que vous avez subi, en règle générale, c’est une somme à la hauteur du risque qui couvrira tous les dégâts occasionnés. Pour ce qui est de la franchise, c’est la partie monétaire restante de l’indemnisation qui sera à la charge de l’assuré.